Dans sa mission de protection du public, l’Ordre doit s’assurer de surveiller, de soutenir et de contrôler la pratique de ses membres. L’évaluation de la pratique professionnelle des membres de l’OPPQ par leurs pairs constitue l’un des mécanismes essentiels de la protection du public.

Ce mandat revient au comité d’inspection professionnelle (CIP), composé de six physiothérapeutes et de trois thérapeutes en réadaptation physique. Le comité est secondé par des inspecteurs nommés par le conseil d’administration de l’OPPQ.

Comment les membres faisant l’objet d’une inspection sont-ils choisis?

La sélection des membres faisant l’objet d’une inspection se fait de façon aléatoire, la première fois à l’intérieur de deux ans après qu’ils aient obtenu leur permis de pratique, puis en fonction de la date de leur dernière inspection. L’OPPQ peut également procéder à une inspection auprès d’un membre qui a fait l’objet d’un signalement du conseil d’administration ou du Bureau du syndic.

Au cours d’une année, l’Ordre estime qu’environ 15% des membres feront l’objet d’une inspection, ce qui représente environ 1 000 professionnels.

Le processus d’inspection étape par étape

La première phase du processus, la surveillance, comprend trois étapes. Cela permet d’encourager et de soutenir une pratique sécuritaire de qualité auprès du public qui respecte la réglementation en vigueur à l’OPPQ.

Les trois étapes à suivre par un membre lors d’une inspection

Un avis d’inspection reçu par la poste vous invite à suivre cette procédure simple et claire:

  • Sélectionner et numériser un dossier client fermé au cours de la dernière année (si cela s’applique à votre réalité professionnelle).
  • Remplir et transmettre à l’OPPQ le questionnaire en ligne. Celui-ci sera entièrement adapté à votre réalité professionnelle, que vous soyez clinicien ou non. Seules les questions pertinentes à votre pratique vous seront adressées. Y joindre le dossier client.
  • Faire vérifier par l’OPPQ votre portfolio de formation continue couvrant la dernière période de la Politique d’amélioration continue des compétences (PACC).

Pour plus d’information, consultez le guide explicatif

Que se passe-t-il ensuite?

Après étude de votre dossier, vous recevrez une décision accompagnée, le cas échéant, d’une lettre de rétroaction vous invitant à apporter certaines modifications à votre pratique. Pour la plupart d’entre vous, le processus se terminera alors.
Dans certains cas, une inspection approfondie aura lieu.

À retenir

Pour faciliter votre inspection, nous vous recommandons vivement de:

  • maintenir votre portfolio à jour;
  • bien lire le règlement sur la tenue des dossiers afin de vous assurer de la conformité de votre pratique;
  • bien lire le guide explicatif de l’évaluation de la pratique professionnelle.

Le processus d’inspection en image

Processus d'inspection : schéma

Puis-je faire l’objet de plus d’une inspection au cours de ma carrière?

Chaque membre devrait être évalué tous les 5 à 7 ans. Il est donc possible qu’au cours de votre carrière professionnelle vous soyez sollicité environ 5 ou 6 fois par la Direction du développement et de la qualité de l’exercice de l’Ordre.

Le saviez-vous?

Connaissez-vous la différence entre l’inspection et le syndic ?

L’inspection professionnelle évalue la tenue des dossiers, la compétence des membres et la sécurité des clients. Le Bureau du syndic, quant à lui, intervient lorsqu’il y a manquement au Code des professions, au Code de déontologie ainsi qu’aux différents règlements en vigueur.