Le physiothérapeute et le thérapeute en réadaptation physique (T.R.P.) sont les deux professionnels de la santé qui œuvrent dans le domaine de la physiothérapie.

Au Québec, ces deux professionnels de la physiothérapie sont les seuls reconnus par le système professionnel. Ils veillent à traiter les déficiences et les incapacités physiques que vous rencontrez afin que vous retrouviez toutes vos capacités physiques et que vous puissiez effectuer vos activités de la vie quotidienne. Ils agissent également en gestion de la douleur, en prévention, en éducation et en promotion de la santé.

Le physiothérapeute

Le physiothérapeute travaille auprès de clientèles de tous les âges présentant des problèmes qui touchent les muscles, les os, les articulations, le système neurologique (cerveau, nerfs, moelle épinière), le système respiratoire (poumons), le système circulatoire (vaisseaux sanguins) ou le système cardiaque (cœur).

Grâce à sa connaissance approfondie du fonctionnement du corps humain, il analyse la nature et la cause de votre problème. Pour cela, il procède à une évaluation de vos capacités physiques (mobilité des articulations, force, tonus et endurance musculaires, réflexes, posture, etc.).

Après avoir établi son diagnostic physiothérapique, il conçoit et met en œuvre un plan de traitement adapté à vos besoins. Il peut également vous apporter de précieux conseils sur votre posture et votre hygiène de vie de même que vous donner des exercices afin d’améliorer votre condition physique.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez consulter un physiothérapeute directement, sans prescription médicale (billet d’un médecin).

Une vidéo vaut mille mots

Découvrez les portraits de Marie-Ève, physiothérapeute à l’hôpital de l’Enfant-Jésus; Jean-François, physiothérapeute à la clinique Apex Physio Montcalma; Raymonde, physiothérapeute à la clinique Stadium PhysioOstéo; et Julie, physiothérapeute à la clinique Médico-sportive de l’INS de Québec.

Comment devient-on physiothérapeute?

Pour devenir physiothérapeute, il faut avoir complété une maîtrise en science de la physiothérapie dans une université canadienne. Pour pratiquer au Québec, il faut également devenir membre de l’Ordre et avoir une connaissance de la langue française appropriée à l’exercice de la profession.

Au Québec, cinq universités offrent ce programme:

Pour en savoir plus, consultez notre dépliant sur la profession de physiothérapeute.

Télécharger le dépliant

Qu’en est-il des personnes diplômées à l’extérieur du Canada ?

Une personne ayant obtenu son diplôme à l’extérieur du Canada doit faire une demande d’équivalence de diplôme ou de formation pour devenir thérapeute en réadaptation physique et pratiquer au Québec. Pour avoir plus d’information sur les demandes d’équivalence, nous vous invitons à consulter la section « devenir membre ».

Devenir physiothérapeute

Le saviez-vous ?

Avant 2009, la maîtrise en science de la physiothérapie n’était pas requise pour devenir physiothérapeute. Il fallait alors avoir complété un baccalauréat en physiothérapie pour obtenir ce titre.

Des professionnels compétents et à l’affût!

La pratique de la physiothérapie étant toujours en évolution, ces professionnels doivent constamment maintenir à jour leur haut niveau de connaissances et de compétences par le biais de la formation continue ou de diverses activités de recherche.

Grâce à leurs compétences et leurs connaissances, ils sont des intervenants efficaces et incontournables de notre système de santé.

Le thérapeute en réadaptation physique

Le thérapeute en réadaptation physique (T.R.P.) œuvre auprès d’une clientèle variée allant de l’enfant à la personne âgée en passant par le sportif et l’accidenté du travail. Il s’occupe alors des problèmes pouvant toucher les muscles, les os, les articulations, le système neurologique (cerveau, nerfs, moelle épinière), le système respiratoire (poumons), le système circulatoire (vaisseaux sanguins) ou le système cardiaque (cœur).

Comme pour le physiothérapeute, son principal objectif est de vous permettre de retrouver le plus rapidement possible vos capacités physiques et votre autonomie.

Ce professionnel de la santé intervient lorsque la condition du patient qui le consulte a déjà été évaluée par le physiothérapeute ou le médecin. Par la suite, il recueille et analyse les renseignements inscrits au dossier de son patient afin de contribuer à l’élaboration et à l’application du plan de traitement en plus d’en assurer le suivi. Il peut aussi vous apporter de précieux conseils sur votre posture et votre hygiène de vie de même que vous donner des exercices afin d’améliorer votre condition physique.

Une vidéo vaut mille mots

Découvrez les portraits de Geneviève, T.R.P. au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke; Francine, T.R.P. au CSSS Thérèse de Blainville; et Nadine, T.R.P. à l’hôpital Jean-Talon.

Comment devient-on thérapeute en réadaptation physique?

Pour devenir thérapeute en réadaptation physique, il faut avoir obtenu un diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques de physiothérapie dans un cégep québécois. Pour pratiquer au Québec, il faut également devenir membre de l’Ordre et avoir une connaissance de la langue française appropriée à l’exercice de la profession.

Au Québec, huit cégeps offrent ce programme:

Pour en savoir plus, consultez notre dépliant sur la profession de thérapeute en réadaptation physique.

Télécharger le dépliant

Qu’en est-il des personnes diplômées à l’extérieur du Canada?

Une personne ayant obtenu son diplôme à l’extérieur du Canada doit faire une demande d’équivalence de diplôme ou de formation pour devenir thérapeute en réadaptation physique et pratiquer au Québec. Pour avoir plus d’information sur les demandes d’équivalence, nous vous invitons à consulter la section « devenir membre ».

Devenir thérapeute en réadaptation physique

Des professionnels compétents et à l’affût!

La pratique de la physiothérapie étant toujours en évolution, ces professionnels doivent constamment maintenir à jour leur haut niveau de connaissances et de compétences par le biais de la formation continue ou de diverses activités de recherche.

Grâce à leurs compétences et leurs connaissances, ils sont des intervenants efficaces et incontournables de notre système de santé.