Test de dépistage de la COVID-19: l’ordonnance collective n’est plus requise

Une nouvelle consigne gouvernementale visant à autoriser les membres de plusieurs ordres professionnels à effectuer le prélèvement pour le dépistage de la COVID-19 met fin à l’ordonnance collective requise pour effectuer cette activité.

Rappelons que depuis le 8 avril dernier, les physiothérapeutes sont autorisés à effectuer les tests de dépistage sous certaines conditions, en vertu d’une entente avec le Collège des médecins (CMQ). 

Autres professionnels autorisés

Dans le contexte de crise sanitaire, le CMQ a donné son appui à plusieurs ordres professionnels qui réclamaient que leurs membres puissent effectuer davantage d’activités pour optimiser l’efficience des soins et des services de santé dispensés à la population.

Depuis le 9 mai dernier, le ministère de la Santé et des Service sociaux a confirmé que les professionnels suivants peuvent désormais effectuer le test de dépistage de la COVID-19:

  • les dentistes
  • les hygiénistes dentaires
  • les diététistes
  • les audiologistes
  • les orthophonistes

Tout comme les physiothérapeutes, ces professionnels qui exercent au sein d’un établissement de santé et de services sociaux pourront participer au test de dépistage à la condition d’avoir suivi une formation à cet effet dispensée sous l’autorité du directeur des soins infirmiers d’un tel établissement.

Cette mesure exceptionnelle ne sera effective que pour la durée de la période d’urgence sanitaire.