COVID-19 – Recommandations en fonction des niveaux d’alerte

L’OPPQ fait le point sur les mesures en vigueur en fonction du système d’alertes régionales établi par le gouvernement du Québec.

Selon les autorités de santé publique, le mode alerte introduit des mesures additionnelles en ciblant certains secteurs d’activité et milieux où le risque de transmission est jugé plus élevé. En fonction de l’état de la situation, les différents secteurs font l’objet de mesures de façon sélective.

En date du 28 septembre, dans l’ensemble de la province, le secteur des soins thérapeutiques n’est affecté par aucune nouvelle mesure malgré le passage de certaines régions au niveau d’alerte maximale (rouge – palier 4).

Recommandations pour les professionnels de la physiothérapie

L’OPPQ énonce les recommandations et les consignes suivantes pour les régions des niveaux d’alertes 1 à 4:

Protocole sanitaire

Actuellement, les recommandations gouvernementales demeurent les mêmes pour le secteur de soins thérapeutiques. Les mesures de précautions continuent donc de s’appliquer dans votre milieu de travail.

Déplacement interrégional

Le gouvernement recommande fortement d’éviter les déplacements interrégionaux dans un contexte social (sorties personnelles ou visites non essentielles). Les professionnels de la physiothérapie peuvent toutefois continuer de recevoir la clientèle provenant d’autres régions et d’effectuer des déplacements interrégionaux.

Milieu public

Les membres qui pratiquent dans le réseau de la santé et des services sociaux doivent suivre les directives de leur établissement.

Formation continue de l’OPPQ

Pour le moment, l’OPPQ maintient les formations prévues en salle dans le respect des normes sanitaires en vigueur. Les participants seront informés de tout changement.

Anticipation de tout changement 

Les professionnels qui exercent dans une région dont le niveau d’alerte est modéré ou maximal et qui souhaitent se préparer à d’éventuelles nouvelles restrictions peuvent notamment identifier les besoins suivants:

  • équipements de protection individuelle (ÉPI)
  • aspects relatifs à la téléréadaptation, s’il y a lieu (besoins technologiques, etc.)

L’Ordre continue de relayer les informations des autorités publiques au fil de l’évolution de la situation et transmettra rapidement aux membres toute information qui affecterait leur pratique professionnelle.