COVID-19: les physiothérapeutes pourront effectuer le test de dépistage

Dernière mise à jour: 11 mai 2020

Le Collège des médecins du Québec (CMQ) et l’OPPQ annoncent qu’ils ont conclu une entente permettant aux physiothérapeutes d’effectuer le test de dépistage de la COVID-19. Ainsi, dans le contexte de la pandémie, les physiothérapeutes pourront désormais, selon des conditions précises, faire des prélèvements par écouvillonnage nasopharyngé et oropharyngé aux patients chez qui on suspecte une infection au coronavirus.

Les deux ordres professionnels soulignent que c’est le CIUSSS du Centre-Sud-de l’Île-de-Montréal qui a porté à leur attention cette solution temporaire, permettant d’assurer un déploiement optimal des ressources professionnelles sur le terrain afin que notamment les infirmières et les inhalothérapeutes puissent se consacrer aux tâches où leur contribution est la plus nécessaire et urgente.

Activité réservée

Les physiothérapeutes peuvent, conformément à leurs activités réservées, introduire un instrument dans le corps humain, dans et au-delà du pharynx ou au-delà du vestibule nasal, et ce, dans le cadre de leur champ d’exercice. Cependant, conformément aux lois en vigueur, l’activité qui consiste précisément à effectuer des prélèvements a été réservée aux médecins, aux technologistes médicaux, aux infirmières, aux infirmières auxiliaires et aux inhalothérapeutes.

Dans le contexte actuel d’urgence sanitaire au Québec, les deux ordres estiment toutefois que des mesures exceptionnelles doivent être mises en place. Par conséquent, ils sont d’avis que les mécanismes habituels de partage d’activités doivent être assouplis, et ce, en tenant compte des exigences en matière de protection du public.

Le prélèvement par écouvillonnage nasopharyngé et oropharyngé sera effectué dans un contexte où le rôle de chaque professionnel impliqué sera précisé, dans un continuum de gestes.

Modalités

Afin de s’assurer de la compétence de ceux qui seront appelés à effectuer des prélèvements, les deux ordres professionnels ont convenu que les physiothérapeutes devront suivre une formation de 3 h 30 en établissement qui consistera à:

  • Prendre connaissance de la procédure de prélèvement nasopharyngé et oropharyngé de l’établissement ou de celle du centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal;
  • Visionner la vidéo sur le prélèvement nasopharyngé et oropharyngé réalisée par le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal ou toute autre vidéo produite par l’établissement et ayant les mêmes objectifs;
  • Prendre connaissance de la procédure de gestion de prélèvement nasopharyngé et oropharyngé;
  • Être formé par une infirmière ou inhalothérapeute pour le prélèvement et la gestion;
  • Réussir trois prélèvements en présence d’une infirmière ou d’un inhalothérapeute.

Cette mesure exceptionnelle ne sera effective que pour la durée de la période d’urgence sanitaire.

Professionnels exerçant en milieu privé

Nous rappelons que les professionnels qui exercent en milieu privé et qui souhaitent soutenir le réseau de la santé et des services sociaux en ce contexte de pandémie, peuvent postuler en ligne en tout temps