L’Association, la Fédération, l’Ordre : des rôles distincts, mais complémentaires

L’Association québécoise de la physiothérapie (AQP), la Fédération des cliniques privées de physiothérapie du Québec (FCPPQ) et l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ) sont fiers de présenter une capsule vidéo réalisée conjointement afin de démystifier leurs rôles respectifs.

L’objectif principal de cette vidéo est de répondre de façon concise à plusieurs interrogations soulevées fréquemment par les professionnels de la physiothérapie et de les aider à mieux saisir les rôles et les responsabilités de chacune des trois organisations.

Des organisations différentes, mais complémentaires

Alors que l’OPPQ a, notamment, le mandat de protéger le public, l’AQP représente les intérêts de la profession ainsi que ceux de ses membres. La FCPPQ, quant à elle, soutient le développement des cliniques privées. Il n’est pas rare que des professionnels de la physiothérapie aient des attentes bien définies à l’égard de leur ordre professionnel puisque son adhésion est obligatoire. Or, l’AQP et la FCPPQ ont voix au chapitre dans de nombreux dossiers et enjeux d’actualité.

Ainsi, pour la toute première fois de l’histoire de la physiothérapie au Québec, les présidents des trois organisations, Messieurs Luc J. Hébert, de l’AQP, Pascal Gagnon, de la FCPPQ et Denis Pelletier, de l’OPPQ, ont saisi l’occasion de répondre aux trois grandes questions souvent posées, c’est-à-dire : quelle est la mission de chacune des organisations, en quoi se distinguent-elles et en quoi se complètent-elles.

La physiothérapie : un objectif commun

Ensemble, l’AQP, la FCPPQ et l’OPPQ répondent aux besoins ainsi qu’aux attentes en matière de physiothérapie de la population et de leurs membres selon leurs responsabilités et leurs rôles respectifs.

Nous vous invitons à visionner dès maintenant cette capsule informative qui vous permettra de découvrir la raison d’être de chacune des organisations, et ce, pour le plus grand bénéfice du public et de la physiothérapie.

Regardez la vidéo