Administration et ajustement de l’oxygène : entrée en vigueur d’une modification réglementaire 

21 Septembre 2017

Nous sommes heureux d’annoncer l’entrée en vigueur, le 21 septembre dernier, d’une modification réglementaire qui permet au physiothérapeute, lorsqu’il dispose d’une ordonnance, d’administrer et d’ajuster l’oxygène des clients ayant besoin d’un apport supplémentaire en oxygène.

Ainsi, le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par les membres de l’OPPQ stipulera désormais ce qui suit :

« Le physiothérapeute peut administrer et ajuster l’oxygène lorsqu’il procède à une évaluation ou réalise une intervention auprès d’une personne ayant besoin d’un apport en oxygène, sauf si cette personne est sous ventilation effractive ou sous ventilation à pression positive non effractive. »

Il est important de préciser que cette activité peut s’exercer seulement à la suite d’une ordonnance individuelle ou collective.

L’administration et l’ajustement d’oxygène ne pourront cependant pas être effectués par les physiothérapeutes auprès de clients intubés — ou en d’autres termes sous ventilation effractive — ni auprès de clients sous ventilation à pression positive non effractive, tels que les appareils CPAP ou BIPAP.

Selon l’OPPQ, ces activités sont incontournables pour le physiothérapeute qui doit assurer des traitements de physiothérapie optimaux lors d’interventions effectuées auprès de clients présentant des conditions cardiorespiratoires. C’est donc dans l’optique de légaliser la pratique actuelle des physiothérapeutes ainsi que de maintenir et même de bonifier l’offre de services en réadaptation cardiorespiratoire, que l’OPPQ a mené une démarche auprès du Collège des médecins afin de clarifier la situation.

Pour en savoir plus sur le sujet et la réflexion qui a mené l’OPPQ à recommander cette modification, consultez le dernier article de la revue Physio-Québec publié à cet égard.