Mise au point du conseil d’administration concernant une information véhiculée dans le cadre de la campagne électorale à la présidence

4 Avril 2014

Plusieurs membres ont interpellé l’OPPQ au sujet d’une information incomplète qui circule présentement dans le contexte de la campagne électorale à la présidence.

En tant que présidente, il est de mon devoir de rectifier les faits au nom du conseil d’administration (CA), en tout respect pour les membres et pour nos 24 administrateurs élus dans leur région ou nommés par le gouvernement. En effet, parce qu’incomplète, cette information dénature l’essence du message qui a été transmis de manière transparente à l’ensemble des membres de l’Ordre dans le Mot de la présidente diffusé le 14 février dernier.

L’information véhiculée est qu’aucune consultation ne sera menée auprès des membres sur la question d’une éventuelle intégration d’autres groupes professionnels au sein de notre Ordre.

Dans les faits, il est plutôt mentionné à plusieurs reprises dans le texte complet du Mot de la présidente la mise sur pied d’une large consultation des membres en vue de la prochaine planification stratégique incluant toute la question de l’intégration d’autres groupes.

Cette consultation est d’ailleurs en cours de planification, en suivi des décisions prises à l’unanimité le 24 janvier dernier par le CA.  

Je tiens aussi à préciser que le travail du CA d’un Ordre inclut celui de répondre correctement à l’Office des professions du Québec lorsqu’il nous interpelle sur un enjeu prioritaire pour le gouvernement en matière de protection du public concernant des actes posés dans le champ de la physiothérapie. Il serait donc négligent de notre part de ne pas se pencher, avec tout le sérieux requis, sur les questions soumises par l’Office.

Or, c’est justement dans ce contexte que l’enjeu récurrent de l’intégration d’autres professionnels à l’OPPQ revient aujourd’hui sur la table. Ce qui est nouveau en 2014, c’est l’analyse contemporaine de notre environnement externe qui a été effectuée par le Comité stratégique sur l’avenir de nos professions et que le CA souhaite partager avec ses membres puisqu’il croit qu’il est maintenant temps de régler la question.

Les  membres de l’OPPQ auront donc l’opportunité de faire entendre leur voix lors des États généraux à venir et mon souhait le plus cher est que ce forum permette l’échange d’idées entre professionnels désireux de faire avancer nos professions pour le bien-être de nos patients.

Lucie Forget
Présidente de l’OPPQ