Développement et soutien professionnels
Par Sandy Sadler, pht Directrice du développement et du soutien professionnels

Par Sandy Sadler, pht
Directrice du développement et du soutien professionnels

NOUVELLE ENTENTE POUR UNE PLUS GRANDE COLLABORATION ENTRE LES PHYSIOTHÉRAPEUTES ET LES PHARMACIENS 

L’OPPQ a annoncé au début du mois de juin l’entrée en vigueur d’un partenariat avec l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ). Cette entente de collaboration concerne les physiothérapeutes et les pharmaciens consultés en première ligne — et non sur recommandation d’un médecin — par une clientèle présentant un problème neuromusculosquelettique. Nous vous présentons ici les grandes lignes de ce partenariat qui permettra aux physiothérapeutes et aux pharmaciens de communiquer plus efficacement entre eux afin de mettre leur expertise au service de leurs clients de manière optimale.

 Les origines du partenariatDvl_et_soutien_professionnels

 Les physiothérapeutes et les pharmaciens sont des intervenants de première ligne incontournables du système de santé québécois. Ils sont pour plusieurs clients les premiers, et parfois les seuls, professionnels de la santé consultés.

 Les physiothérapeutes et les pharmaciens possèdent chacun une riche expertise à la fois distincte et complémentaire. D’une part, les physiothérapeutes ont une expertise reconnue en ce qui a trait à l’évaluation des déficiences et des incapacités des systèmes neurologique, musculosquelettique et cardiorespiratoire. Dans certains cas cependant, leur formation est insuffisante sur le plan de la pharmacologie, notamment en regard des interactions médicamenteuses, des effets secondaires et des risques associés à chacun des médicaments offerts en vente libre. D’autre part, les pharmaciens sont fréquemment appelés à conseiller leurs clients pour des problèmes musculosquelettiques alors que leur champ d’expertise couvre les médicaments. Bien qu’il soit possible que le pharmacien et le physiothérapeute communiquent ensemble afin de coordonner les renseignements pertinents à une gestion optimale d’un cas commun, il semble que le travail interdisciplinaire entre eux soit plutôt inhabituel.

Un formulaire facilitant l’échange d’informations cliniques

Dans le but d’optimiser l’efficacité des soins offerts à la population, l’OPPQ et l’OPQ ont décidé de créer un outil facilitant la communication et la collaboration entre leurs professionnels. Cet outil se présente sous la forme d’un formulaire permettant d’échanger des informations cliniques pertinentes entre le physiothérapeute et le pharmacien. Les renseignements cliniques partagés à l’aide de ce formulaire serviront à compléter les données recueillies par chacun des deux professionnels auprès de leur client. Au pharmacien, cet échange permet de connaître plus exactement la nature du problème de santé neuromusculosquelettique dont souffre son client et d’obtenir de l’information sur les mesures de suivi proposées en physiothérapie. Cette communication aidera le pharmacien à recommander, lorsque nécessaire, le traitement pharmacologique le plus approprié à la situation. En partageant en retour avec le physiothérapeute la nature de la thérapie médicamenteuse suggérée, le pharmacien permet au physiothérapeute de mieux apprécier l’apport d’une modalité pharmacologique à l’atteinte des objectifs thérapeutiques du client. Enfin, le pharmacien peut aussi utiliser ce formulaire pour amorcer une collaboration, par exemple lorsqu’il oriente lui-même un patient vers un physiothérapeute. Il va de soi que le véritable gagnant dans ce partenariat est le client. Une plus grande collaboration entre son physiothérapeute et son pharmacien lui permettra d’optimiser la contribution de ces deux professionnels dans l’atteinte de ses objectifs de santé.

Une collaboration à mettre en pratique dès maintenant

Le Formulaire de communication physiothérapeute-pharmacien est en ligne dès maintenant sur le site Internet de l’Ordre dans la section « Dossier professionnel » sous l’onglet « Collaboration physiothérapeutes et pharmaciens ». Mentionnons qu’un document précisant l’objet de cette collaboration a également été élaboré par les deux ordres. Intitulé Cadre de collaboration de première ligne à l’intention des pharmaciens et des physiothérapeutes, ce document est aussi en ligne dans la section « Dossier professionnel » sous l’onglet « Collaboration physiothérapeutes et pharmaciens ». Les physiothérapeutes sont invités à intégrer rapidement à leur pratique l’utilisation de ce mode de communication avec leurs collègues pharmaciens, et ce, au bénéfice de leur client.

Avide de connaissances liées à la place de la médication en vente libre dans le champ de la physiothérapie ?
Ne manquez pas la conférence de Paul Castonguay à ce sujet lors de la prochaine édition de Physiothérapie 360° en novembre prochain !