Inspection professionnelle

Manon DufresneNouveautés du programme annuel d’inspection professionnelle

Par Manon Dufresne, pht., M. Sc. A., M. Sc., Directrice de l’inspection professionnelle et présidente du comité d’inspection professionnelle

La surveillance de la pratique des membres constitue l’un des outils essentiels de la protection du public. Afin de s’ajuster à l’évolution de la pratique en physiothérapie, et ainsi actualiser son rôle auprès des membres, l’OPPQ révise annuellement son programme d’inspection professionnelle. 

Au cours de l’année 2017-2018, l’Ordre estime qu’environ 15 % des membres feront l’objet d’une inspection, ce qui représente environ 1 000 professionnels. Sélectionnés de façon chronologique, en fonction de la date de leur dernière inspection, ou parce qu’ils font l’objet d’un signalement du conseil d’administration ou du Bureau du syndic, tous les membres sujets à une inspection suivront un processus commun.

Au cours de sa pratique professionnelle, chaque membre sera sollicité de cinq à six fois pour une inspection.

Survol du programme d’inspection professionnelle 2017-2018 

La surveillance générale

À l’été 2016, l’Ordre a simplifié de façon significative son processus d’inspection. Depuis ce temps, les membres doivent se conformer à la procédure suivante :

  • Remplir en ligne un seul questionnaire sur le profil de pratique (QPP).
  • Fournir un dossier client.
  • Mettre à jour leur portfolio conformément à la Politique d’amélioration continue de la compétence (PAAC).

Toutes les évaluations en surveillance réalisées par les inspecteurs de l’Ordre sont présentées en comité d’inspection professionnelle (CIP), qui en apprécie la conformité ou non-conformité.

L’inspection sur la compétence

Dans le processus d’inspection, il arrive parfois qu’un ordre doive se rendre à une étape subséquente, c’est-à dire qu’il se penche sur un aspect qui suscite un doute sur la compétence d’un membre.

Afin de soutenir ses réflexions dans l’étude des dossiers d’inspection de membres de l’OPPQ, le CIP a adopté une définition de la compétence professionnelle inspirée de celles élaborées par le Forum du Conseil interprofessionnel du Québec et l’American Physical Therapy Association.

La compétence professionnelle d’un membre de l’OPPQ repose sur des principes de savoir, savoir-être, savoir-faire et savoir-devenir.

Elle se définit et se mesure par l’étendue de :

  • ses connaissances dans les champs de pratique où il exerce ;
  • sa capacité d’utiliser avec habileté ses connaissances ;
  • sa capacité de bien administrer sa pratique ;
  • sa capacité de juger les limites de sa compétence et d’en informer ses clients ;
  • ses capacités intellectuelles, émotives et physiques ;
  • sa capacité à développer et à intégrer de nouvelles connaissances dans sa
    pratique.

En contrepartie, l’incompétence professionnelle se mesure par le manquement continu ou répété de la part du professionnel à maintenir l’un ou l’autre de ces critères.

Ainsi, à l’OPPQ, la compétence d’un membre s’évalue en tenant compte de sa formation de base, la formation continue à laquelle il participe, l’intégration des connaissances qu’il acquiert et le respect de ses propres limites.

Lorsqu’un doute raisonnable subsiste sur la qualité de la pratique d’un membre qui pourrait compromettre la protection du public, une procédure est enclenchée afin de le soutenir dans une démarche qui vise à corriger les lacunes observées.

PhysioQc Printemps-Été 2017 Inspection

Les essentiels : ce que vous devez démontrer lors de l’inspection professionnelle 

Vous venez de recevoir un avis d’inspection de l’Ordre en surveillance générale. Surtout, pas de panique ! Notre rôle consiste à vous soutenir tout en nous assurant que votre pratique professionnelle est sécuritaire et de qualité. Voici quelques éléments essentiels, mais fondamentaux à nous démontrer. Portez-y une attention particulière ; ils sont fréquemment oubliés par les membres faisant l’objet d’une inspection.

Assurez-vous que ces éléments se trouvent dans votre dossier client :

  • Consentement, avec plan de traitement proposé expliqué, compris et accepté par le client 
  • Nom et numéro de membre apparaissant au moins une fois au dossier client
  • Titre professionnel ou abréviation à chaque note inscrite au dossier
  • Objectifs et plan de traitement
  • Distinction claire entre « homologation » des appareils et « registre des appareils électriques »
  • Accompagnez également votre dossier client de tous les documents pertinents* au processus d’inspection, dont :
    – Relevés d’honoraires, s’il y a lieu
    – Si vous êtes T.R.P., tous les documents démontrant que vous respectez les niveaux de responsabilité préalables à la prise en charge d’un client

L’amélioration continue

Durant la prochaine année, la direction de l’inspection professionnelle (DIP) se penchera sur diverses activités d’optimisation afin d’améliorer davantageses processus et d’en mesurer l’efficience et la performance.

Poursuite de l’étude de fidélité sur le « questionnaire sur le profil de pratique »

Ce projet de recherche est en cours depuis fin 2015, ayant débuté par le développement d’un nouvel outil d’inspection professionnelle à l’OPPQ. La partie cueillette des données et analyse des résultats est en cours depuis octobre 2016 et devrait se terminer dans les prochains mois.

Évaluation des processus implantés depuis les dernières années (tenue de dossier simplifiée et allègement du processus d’inspection professionnelle)

À la suite de la modification de nos processus, nous tiendrons, au cours de la prochaine année, des activités qui nous permettront de mesurer l’atteinte des objectifs qui étaient visés par ces changements tant aux plans clinique et administratif que de protection du public (p. ex. : sondages, etc.).

Processus et projets Kaizen sur :

  • La cartographie et la standardisation des pratiques et du processus d’inspection. Ce processus a nécessité quatre rencontres d’un comité Kaizen à l’inspection professionnelle composé de membres du CIP et d’inspecteurs. Il nous permettra d’harmoniser les pratiques et le processus en matière d’inspection professionnelle à l’OPPQ.
  • La cartographie et la modélisation de l’évaluation de la compétence. En suivi au processus Kaizen sur l’inspection professionnelle se tiendra dans les prochaines semaines le chantier qui nous permettra d’harmoniser également le volet de l’inspection sur la compétence.

Pour lire le texte intégral du programme annuel d’inspection professionnelle 2017-2018 adopté par le conseil d’administration de l’OPPQ, rendez-vous sur le site Web de l’Ordre.

QU’EST-CE QUE LA MÉTHODE KAIZEN ?

Le mot japonais Kaizen est constitué de deux termes chinois : Kai, qui signifie changement, et zen, qui signifie meilleur. On associe donc le mot Kaizen à des démarches ou projets d’amélioration continue dans les organisations. Il s’agit d’une méthode de résolution de problèmes mettant à contribution les personnes qui sont concernées pour trouver ensemble les meilleures solutions favorisant la gestion de la qualité et l’amélioration des processus, quels qu’ils soient.

 

PhysioQc Printemps-Été 2017 Inspection encadré

 


* Voir les guides explicatifs correspondants sur le site Web de l’Ordre : oppq.qc.ca>Inspection, syndic et règlements>Inspection professionnelle