Mot du président

Denis Pelletier, président

En route pour un second mandat à la présidence

Denis Pelletier, physiothérapeute, M. Sc. Diplômé en physiothérapie sportive

Je tiens à vous remercier très sincèrement pour la confiance que vous m’avez témoignée en renouvelant mon mandat à la présidence de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. J’ai reçu de nombreux messages de félicitations, d’encouragement et de soutien au cours des dernières semaines et ce fut très apprécié. Je vous suis très reconnaissant de cette confiance que vous m’accordez une fois de plus et je m’engage à remplir mon rôle avec rigueur et passion.

Ce second mandat s’annonce bien rempli. Outre les nombreux travaux déjà en cours, j’ai annoncé de nouveaux chantiers sur lesquels l’Ordre se penchera et qui nous permettront d’amener la physiothérapie encore plus loin.

CHANTIER 1 : La physiothérapie préventive

Dans l’exercice de son travail, le professionnel de la physiothérapie évalue les déficiences et les incapacités de la fonction physique de son patient. Il détermine ensuite un plan de traitement et réalise diverses interventions en vue d’obtenir le rendement fonctionnel optimal. Dans ce contexte, le travail porte principalement sur la dimension curative des interventions.

Cependant, il faut souligner que la prévention et la promotion de la santé sont également des volets importants de la profession. Pour être en mesure d’agir efficacement dans ces secteurs, il convient que l’Ordre élabore des modèles d’intervention à l’intention des membres qui désirent s’investir sur ce plan.

CHANTIER 2 : La téléréadaptation

La téléréadaptation, qui permet d’offrir un service professionnel en physiothérapie à distance, est une pratique en émergence. Pour s’assurer que les professionnels qui l’emploient se sentent à l’aise avec ce modèle d’intervention, il est important de baliser clairement son utilisation en physiothérapie tout en garantissant la protection à leur clientèle.

Ainsi, dans le but de bien comprendre cette pratique, la production d’un guide de la téléréadaptation pour les professionnels de la physiothérapie sera essentielle.

CHANTIER 3 : Le numérique en physiothérapie

Que l’on parle de l’usage des médias sociaux, de correspondance par courriel ou par messagerie texte, force est de constater que les technologies de l’information et des communications (TIC) sont très utilisées par les professionnels de la physiothérapie et leurs patients.

Afin d’assurer un usage sécuritaire des TIC en physiothérapie, des lignes directrices simples et claires doivent être conçues. Ces dernières permettront aux professionnels d’être plus à l’aise avec ces processus et rendront encore plus efficaces les communications avec les patients.

CHANTIER 4 : Le courtage de connaissances

Puisque la physiothérapie est une discipline de la santé, nos membres sont soumis à des pressions qui les forcent à s’adapter et à chercher continuellement à maintenir à jour et améliorer leurs compétences.

Une des façons d’y arriver repose sur la contribution d’un courtier en connaissances. En effet, dans divers organismes, ce type d’intervention est une solution qui aide à la gestion et au transfert des connaissances. En d’autres mots, cela permet de faire le pont entre les chercheurs et les cliniciens. J’entends travailler avec le conseil d’administration pour qu’un service de cette nature soit offert par l’Ordre. Cela permettra de synthétiser l’information disponible sur des sujets importants dans l’exercice de la physiothérapie et de la rendre accessible aisément à tous les professionnels.

CHANTIER 5 : Le pronostic en physiothérapie

Au cours des dernières années, l’Ordre a conduit des travaux sur le cheminement menant à un diagnostic en physiothérapie. De plus en plus de cliniciens utilisent cette façon de faire, dans le respect du champ de pratique, pour traduire les résultats de leur analyse et de leur raisonnement à la suite d’une évaluation.

Il serait maintenant pertinent de faire ce même exercice avec le pronostic en physiothérapie. Nous souhaitons donc établir une structure du pronostic et standardiser la façon de le libeller afin de permettre aux cliniciens de l’effectuer de façon consensuelle et uniforme.

CHANTIER 6 : Code de déontologie

Le Code de déontologie de l’Ordre définit les droits et les devoirs que doivent respecter les professionnels en exercice. En plus de dicter leur conduite, il guide les rapports entre ceux-ci et leurs patients.

La physiothérapie ayant grandement évolué ces dernières années, le Code de déontologie des physiothérapeutes et des thérapeutes en réadaptation physique doit être revu pour répondre aux nouvelles réalités de l’exercice de la profession, et ce, à différents chapitres, dont la téléréadaptation, la publicité, les technologies de l’information, la vente d’équipement, etc.

Tous ces chantiers ne seront pas le fait d’un seul individu. Ils se réaliseront grâce notamment à la remarquable équipe de l’Ordre qui assure le fonctionnement quotidien de l’organisation. Aussi, plusieurs membres de l’Ordre s’impliquent avec rigueur dans différents comités et assument des rôles essentiels à notre mission de protection du public. Leur collaboration est primordiale dans l’aboutissement des mandats et elle est grandement appréciée.

Enfin, tous les projets que nous mettrons sur pied prendront vie surtout grâce à vous tous, membres de l’Ordre, puisque vous êtes les acteurs clés de la pratique de la physiothérapie et que vous contribuez sans contredit à son épanouissement et à son rayonnement. Nous vous remercions de faire équipe avec nous !

Au plaisir de vous rencontrer prochainement.

Le président


Gearing up for a second term as President

Denis Pelletier, physiothérapeute, M. Sc. Diplômé en physiothérapie sportive

Thank you, most sincerely, for the trust you have placed in me by renewing my mandate as President of Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ). I have received many messages of congratulations, encouragement, and support over the past few weeks, and it has meant a lot. I am very grateful to you for putting your faith in me once again, and I assure you I will carry out my role conscientiously and enthusiastically.

There is a lot on the agenda for this second term. In addition to a great deal of work already underway, I have announced some new areas for OPPQ to explore to advance the discipline of physiotherapy.

1. Preventive physiotherapy

As part of their practice, physiotherapists assess deficiencies in and impairments to patients’ physical functioning. They then decide on and administer treatment plans to help patients achieve optimal functioning. In this scenario, the work focuses mainly on the curative aspect of treatment.

But we must not forget that prevention and health promotion are also important facets of our profession. To lay the foundations for effective action in these areas, OPPQ needs to develop models of therapeutic intervention for members who wish to concentrate their efforts here.

2. Telerehabilitation

Telerehabilitation is an emerging practice that makes it possible to deliver professional physiotherapy services remotely. To make sure practitioners who offer it feel entirely comfortable with this means of service delivery, it is important to set clear parameters for its use in physiotherapy while also guaranteeing patient safety.

To ensure the practice is fully understood, publishing a guide to telerehabilitation for physiotherapy professionals is essential.

3. Use of digital technology in physiotherapy

Whether it be via social media, email, or text messaging, there is no denying that information and communication technologies (ICTs) are widely used by physiotherapy professionals and their patients.

In order to ensure that ICTs are used safely and securely in physiotherapy, simple and clear guidelines must be developed. This will help make practitioners more comfortable with digital processes and make communication with patients even more efficient.

4. Knowledge brokering

Since the discipline of physiotherapy falls under the umbrella of health care, our members are under constant pressure to adapt by updating and upgrading their skills.

A knowledge broker can be a valuable way to support them in this. Various organizations use knowledge brokering to help in the management and transfer of knowledge. In other words, it can bridge the gap between researchers and clinicians. I intend to work with the Board of directors so a service of this kind can be provided by OPPQ. This will make it possible to summarize the information available on important areas of physiotherapeutic practice to make it readily accessible to all professionals.

5. Prognosis in physiotherapy

In recent years OPPQ has carried out research on the process of arriving at a diagnosis in physiotherapy. More and more clinicians are using this way of working within the scope of their practice in order to render the findings of their analysis and deliberation after an assessment.

It would now be germane to follow suit and use prognoses in physiotherapy. What we want is to establish a structure for arriving at a prognosis and to standardize how it is formulated so that clinical practitioners can all follow a globally approved and consistent method.

6. Code of Ethics

OPPQ’s Code of Ethics defines the rights and duties of practicing professionals. In addition to dictating their behavior, it sets out guidelines for the practitioner–patient relationship.

Since physiotherapy has evolved considerably in recent years, the Code of Ethics for Physical Therapists and Physical Rehabilitation Therapists must be revised in line with the new realities of the profession, with different chapters covering telerehabilitation, advertising, IT, and the sale of equipment, among other subjects.

Tackling all these matters will not be the task of one single individual. It will be a shared undertaking by the remarkable OPPQ team that ensures the smooth day-to-day running of the organization. Many OPPQ members are actively involved in our various committees, taking on responsibilities that are essential to our work of protecting the public. Their collaboration is very much appreciated—and vital if we are to fulfill our mandate.

But the real lifeblood of all our initiatives is you, members of OPPQ, since you are the key players in physiotherapy practice and you unquestionably contribute so much to its growth and standing. Thank you for being on our team!

I look forward to meeting you soon.

President.

Suivre le président sur les réseaux sociaux 

twitter Fbook