Mot du président
Portrait_Denis_Pelletier

DENIS PELLETIER, physiothérapeute,M. Sc.
Diplômé en physiothérapie sportive

Chères membres, chers membres,

Notre profession a grandement progressé grâce à l’approche scientifique. Cela nous a permis de nous affranchir des croyances et des modes portant ombrage au travail rigoureux fait par nos membres. Dans un texte remarquable intitulé On the Value of Skepticism¹, Bertrand Russell exposait toute l’importance du scepticisme dans la science. Pour Russell, nous devons être prêts à reconnaître tout résultat scientifiquement bien établi, non pas comme absolument vrai, mais comme suffisamment probable pour fournir la base d’une action rationnelle.

 Cette réflexion de Russell nous permet d’apprécier avec plus de justesse l’initiative Choosing Wisely², de la fondation de l’American Board of Internal Medecine (ABIM).

Inspiré par l’augmentation soutenue du coût des services de santé qui pèse lourdement sur les budgets gouvernementaux, Choosing Wisely vise à promouvoir l’utilisation de soins nécessaires et efficaces tout en limitant la surutilisation des ressources médicales.

 Au départ, l’ABIM a demandé aux différentes associations médicales américaines³ de produire cinq recommandations pour prévenir la surutilisation de tests ou de traitements dans leur champ respectif. Par la suite, l’ABIM a distribué cette information le plus largement possible par l’entremise des réseaux sociaux.

 L’American Physical Therapy Association (APTA) est la première association de non-médecins à se joindre à ce groupe. Ses cinq recommandations peuvent même surprendre. 

  1. Ne pas utiliser d’agents physiques passifs à moins que cela facilite la participation à un programme actif.
  2. Ne pas prescrire un dosage inférieur dans un programme de renforcement chez une clientèle âgée. Prendre en considération les habiletés et les objectifs du patient pour établir la fréquence, l’intensité et la durée du programme.
  3. Ne pas recommander, à moins d’un avis médical contraire, le repos au lit chez un patient avec une thrombose veineuse profonde alors qu’un traitement par anticoagulothérapie efficace a été entrepris.
  4. Ne pas recommander l’utilisation d’un appareil de mouvements passifs continus dans la phase postopératoire des patients ayant reçu une prothèse totale de genou sans complications.
  5. Ne pas utiliser de baignoire d’hydromassage pour le traitement des plaies.

Librement traduit et tiré de http://integrity.apta.org/ChoosingWisely/5Things/

Du côté canadien, l’Association médicale canadienne (AMC) et l’Université de Toronto ont combiné leurs efforts pour produire une version canadienne bilingue de Choosing Wisely, mise en ligne à http://www.choosingwiselycanada.org/ ou http://www.choisiravecsoin.org/.

Plusieurs recommandations passionnantes se trouvent sur ce site et peuvent s’appliquer au quotidien des membres de l’OPPQ. À ce jour, il n’y a pas de recommandations qui émergent explicitement du domaine de la physiothérapie au Canada, comme cela se voit aux États-Unis.

Dans un souci d’offrir au public qui a recours à nos services les meilleurs soins possible, il est opportun que ce genre d’initiatives voient le jour et soient partagées avec nos membres et le public.

Le président,

 Signature_manuscrite_Denis_Pelletier_bleue 

Denis Pelletier, pht., M. Sc.
Président

Suivre le président sur les réseaux sociaux 

twitter Fbook


¹ http://www.users.drew.edu/~jlenz/brtexts.html
² http://www.choosingwisely.org/
³ http://www.choosingwisely.org/partners/