Mot du directeur général
Claude Laurent

Par Claude Laurent, notaire, Adm. A.
Directeur général et secrétaire de l’OPPQ

LE DOMICILE PROFESSIONNEL,  CE LIEU MÉCONNU

Tous les ans, lors du renouvellement de leur inscription au Tableau de l’Ordre, les membres sont invités à mettre à jour, sur le site Web de l’OPPQ, leurs coordonnées personnelles et professionnelles. Bien que ces renseignements soient obligatoires selon le Code des professions, plusieurs membres comprennent mal l’importance de bien indiquer leur domicile professionnel et il arrive souvent que certaines données soient négligées. 

Le domicile professionnel d’un membre désigne le lieu où il exerce principalement sa profession1. Par exemple, s’il exerce trois jours dans la clinique A et deux jours dans la clinique B, son domicile professionnel est la clinique A puisqu’il y exerce principalement sa profession. Un membre ne peut pas élire son domicile professionnel dans sa résidence personnelle à moins qu’il en ait fait sa clinique principale. Sa résidence pourrait également être son seul point de rattachement à condition qu’il travaille à son compte et exclusivement sur la route.

Seuls le physiothérapeute et le thérapeute en réadaptation physique qui n’exercent pas du tout leur profession ont le choix du domicile professionnel : soit la résidence personnelle, soit le lieu de travail principal. Le membre qui travaille exclusivement dans un restaurant, par exemple, pourrait choisir, comme domicile professionnel, sa maison ou son restaurant. Rappelons qu’exercer sa profession en physiothérapie peut inclure beaucoup plus que le fait de traiter physiquement un patient (hands on). Ainsi, les membres qui offrent des conseils, qui font de l’enseignement ou de la vente ou qui gèrent une équipe en physiothérapie exercent tous leur profession à un endroit donné. Le membre a donc la responsabilité d’informer l’Ordre de son domicile professionnel en indiquant précisément une adresse qui ne peut pas être une case postale. Il doit aussi faire connaître tous les autres lieux où il exerce sa profession.

Si le statut du membre vient à changer au cours de l’année, il aura alors 30 jours pour en informer l’Ordre. Si ce membre néglige de mettre à jour son profil, il pourrait recevoir une lettre du syndic de l’Ordre.

Si vous souhaitez vérifier vos renseignements ou les corriger, vous pouvez vous rendre sur le site Web de l’Ordre dans la section « mon compte », « Mot_du_directeurmes informations » et « lieux de travail ». La colonne intitulée « principal » vous permettra d’indiquer votre domicile professionnel. Il faut comprendre que les renseignements qui se trouvent dans votre compte ainsi qu’au Tableau de l’Ordre sont utilisés à différentes fins. D’abord, ils permettent au public de vérifier si un professionnel est bien membre en règle de l’Ordre. Elles facilitent également aux clients la recherche d’un professionnel. Enfin, elles permettent aux membres de voter au bon endroit lors des élections de l’Ordre.

En conclusion, garder vos coordonnées à jour constitue une obligation pour tous les professionnels faisant partie du système professionnel québécois.

Je vous invite donc à mettre à jour régulièrement ces renseignements.

 


1 Article 60 du Code des professions