Mot du directeur général
Claude Laurent

Par Claude Laurent, notaire, Adm. A.
Directeur général et secrétaire de l’OPPQ

Le bilan des développements au secrétariat

L’année 2015-2016 qui vient de se terminer à l’OPPQ a notamment été marquée par l’entrée en vigueur du Règlement sur l’exercice de la physiothérapie en société, par le traitement de nombreuses demandes d’attestations de formation pour procéder à des manipulations vertébrales ou articulaires et par la création d’un tout nouveau statut étudiant de l’OPPQ. Voici un aperçu des derniers développements à ces égards. 

Exercice en société

Le Règlement sur l’exercice de la physiothérapie en société prévoyait que les membres qui exerçaient déjà en société avaient jusqu’au 26 mars 2016 pour produire leur première déclaration au secrétaire de l’Ordre. Au moment d’écrire ces lignes, 445 membres ont produit une déclaration dans les délais, attestant qu’ils exerçaient déjà en société par actions ou qu’ils venaient de s’incorporer(1). Cinq déclarations en société en nom collectif à responsabilité limitée (SENCRL) ont été reçues. Pourtant, les membres exerçant actuellement en société en nom collectif (SENC) auraient avantage à passer à la SENCRL(2).

Notons que le Code des professions et notre règlement obligent tous les membres exerçant en société à produire une déclaration annuelle. Cette déclaration annuelle sera grandement simplifiée et sera transmise par voie électronique seulement, comme c’est le cas pour la déclaration initiale. 

Délivrance d’attestations de formation

Depuis l’été 2014, l’Ordre a commencé à délivrer des attestations de formation pour l’exercice de manipulations vertébrales ou articulaires. À ce jour, 486 attestations ont été délivrées, principalement à la suite de demandes de dispense de la part de ceux qui avaient déjà une formation adéquate. L’ensemble des demandes est préalablement analysé selon des critères rigoureux.

De plus en plus d’attestations sont maintenant délivrées directement, à la suite de formations offertes par des organismes reconnus par l’Ordre (universités québécoises et Association québécoise de physiothérapie manuelle orthopédique — AQPMO). À ce jour, 151 attestations ont été émises ainsi, sans passer par le processus de dispense. 

En parallèle, l’Ordre poursuit aussi la délivrance d’attestations pour l’utilisation des aiguilles sous le derme (UASD) (3), désormais appelée «poncture physiothérapique avec aiguilles sèches». À ce jour, 187 attestations ont été émises.

Nouveau statut étudiant

Depuis septembre 2015, les étudiants en physiothérapie au collégial ou à l’université peuvent s’inscrire à un registre auprès de l’Ordre. Cela leur permet de bénéficier de nombreux avantages professionnels et commerciaux ainsi que de mieux connaître leur univers professionnel et de s’y impliquer. À ce jour, 136 cégépiens et 112 universitaires se sont inscrits à ce registre totalement informatisé, ce qui va bien au-delà de nos prévisions pour une première année.

 


(1) Les salariés de ces sociétés qui ne sont ni actionnaires ni associés n’ont aucune
déclaration à produire à l’Ordre.
(2) Physio-Québec, automne-hiver 2014, p. 7
(3) Règlement sur une activité de formation des physiothérapeutes pour l’utilisation
des aiguilles sous le derme pour atténuer l’inflammation en complément
d’autres moyens