À l'honneur

MICROPROGRAMME DE 2éme CYCLE EN RÉÉDUCATION PÉRINÉALE ET PELVIENNE EN PHYSIOTHÉRAPIE DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL : UNE QUATRIÈME COHORTE DE DIPLÔMÉS AU CANADA !

 A_honneur_1

Le programme de physiothérapie de l’Université de Montréal tient à féliciter les physiothérapeutes de la quatrième cohorte du microprogramme de deuxième cycle en rééducation périnéale et pelvienne. Ces diplômées pratiquent auprès de diverses clientèles dans le réseau public et au privé.

Ce microprogramme de 15 crédits (250 heures), le premier au Canada, a vu le jour en janvier 2010. Il a pour but de permettre aux physiothérapeutes de développer une expertise unique et d’acquérir les compétences nécessaires à l’évaluation et aux traitements physiothérapiques des diverses problématiques périnéales et pelviennes auprès de clientèles variées (hommes et femmes; enfants et adultes; ainsi que les clientèles neurologique et gériatrique).

Ce programme de 2e cycle, basé sur des données probantes et une pratique éthique, se donne par modules de fins de semaine sous forme de lectures scientifiques, de conférences, d’ateliers de raisonnement clinique, d’ateliers pratiques, de stages d’observations cliniques et d’échanges multidisciplinaires.

Ce programme en rééducation périnéale et pelvienne est offert tous les ans. La date limite d’admission est le 1er novembre.

Pour plus d’information, visitez le www.readap.umontreal.ca/rpp.


LE PRIX CONFÉRENCE COMMÉMORATIVE ENID-GRAHAM DÉCERNÉ À MINDY LEVIN

A_honneur_2Le 18 juin dernier, la physiothérapeute Mindy Levin a reçu le prix Conférence commémorative Enid- Graham, décerné par l’Association canadienne de physiothérapie (ACP) afin de souligner l’excellence de sa carrière dans le domaine de la physiothérapie.

Chercheuse et enseignante reconnue par ses pairs, Mindy Levin pratique la physiothérapie depuis 37 ans. Elle est actuellement professeure à l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill, chercheuse au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) ainsi que titulaire de la Chaire de recherche du Canada en rééducation motrice niveau 1.

Ses travaux de recherche s’intéressent particulièrement à la réhabilitation motrice à la suite de problèmes neurologiques. Elle attache également une grande importance à la formation des futures générations de physiothérapeutes. Pour elle, le développement de l’esprit critique et de la confiance en soi chez ses étudiants représente la clé de leur réussite et leur permettra de faire avancer la profession.

Madame Levin perçoit la distinction qu’elle a reçu comme une reconnaissance de ses pairs pour son travail et son engagement. « Mon souhait est que nous puissions sans cesse faire avancer le domaine de la physiothérapie tout en contribuant à son amélioration », nous a confié cette professionnelle passionnée et engagée.