Téléréadaptation: l’importance des paramètres de sécurité et de confidentialité

L’OPPQ rappelle aux professionnels de la physiothérapie utilisant une solution de visioconférence pour tenir des consultations à distance qu’ils doivent s’assurer que cette dernière est sécuritaire et qu’elle leur permet de respecter les différentes exigences réglementaires qui encadrent leur pratique.

L’Ordre conseille aux professionnels concernés de bien s’informer sur les bonnes pratiques à suivre en matière de renforcement de sécurité des données. Il serait approprié, par exemple, de se renseigner auprès d’un fournisseur de solution technologique.

Exemples de bonnes pratiques

  • Opter pour une plateforme dédiée spécifiquement à la téléréadaptation (plusieurs fournisseurs offrent actuellement leurs services gratuitement ou à très faible coût).
  • Installer les dernières mises à jour réalisées par le fournisseur de services.
  • Configurer les paramètres de sécurité.
  • Se tenir informés de l’évolution de la plateforme en matière de sécurité.
  • Privilégier l’utilisation de mot de passe lorsque possible.
  • Transmettre les informations d’accès par message privé.
  • Ne pas utiliser le même identifiant de réunion d’une séance à l’autre

Assouplissement des règles relatives à la téléréadaptation

Rappelons que dans un contexte d’urgence sanitaire, l’Ordre a assoupli quelques règles relatives à la téléréadaptation pour favoriser une plus grande accessibilité aux soins de physiothérapie.

En plus d’accepter le recours à l’entretien téléphonique en physiothérapie, l’OPPQ tolère exceptionnellement des outils tels que Skype, Zoom, Facetime jusqu’au retour des activités régulières. Toutefois, l’utilisation de ces plateformes ne doit pas se faire au détriment de la protection des données personnelles.

Milieux publics

L’OPPQ recommande aux membres qui exercent dans le milieu public d’entrer en communication avec le centre de coordination de télésanté de leur établissement afin de connaître les modalités applicables aux services de téléréadaptation.