COVID-19: Report de la vaccination obligatoire et tests de dépistage requis

Le gouvernement du Québec reporte la date officielle de l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale au 15 novembre 2021.

En attendant l’entrée en vigueur de cette mesure, dans les milieux concernés par la vaccination obligatoire, il exigera que le personnel non adéquatement vacciné se soumette à des tests hebdomadaires de dépistage. 

La liste des milieux et des intervenants du secteur de la santé et des services sociaux visés par l’obligation de vaccination avait été présentée dans le décret publié le 24 septembre 2021. La date initiale d’entrée en vigueur de cette mesure était le 15 octobre 2021.

Voué à la protection du public et soucieux du maintien des soins à la population, l’OPPQ s’est déjà prononcé en faveur de la vaccination pour les professionnels de la physiothérapie.

Informations sur la vaccination obligatoire

Milieu public

Dans le réseau de la santé et des services sociaux, les intervenants concernés sont ceux qui ont des contacts directs avec les usagers ainsi que toute autre personne (p. ex., gestionnaire ou personnel de soutien administratif) qui a des contacts avec ces intervenants.

Les établissements publics du réseau de la santé et des services sociaux ont reçu des autorités publiques les informations nécessaires pour mettre en œuvre cette exigence.

Milieu privé

Actuellement, l’obligation vaccinale touche le personnel des cabinets privés de professionnels suivants:

  • infirmières;
  • infirmières auxiliaires;
  • inhalothérapeutes;
  • sages-femmes;
  • pharmaciens;
  • médecins.

Les professionnels de la physiothérapie qui sont en contact avec les professionnels mentionnés ci-dessus dans le cadre de leur travail sont également soumis à l’obligation d’être adéquatement protégés. Par exemple, si un médecin exerce ses fonctions une fois par semaine à la clinique de physiothérapie, le personnel de la clinique doit être adéquatement protégé.

La responsabilité de recueillir la preuve de la protection adéquate revient à l’employeur, et non à l’OPPQ.

De plus, tout professionnel de la physiothérapie dont les activités impliquent d’être en contact avec un usager ou avec un intervenant visé par le décret, devra présenter une preuve démontrant qu’il est adéquatement protégé. Par exemple, un professionnel de la physiothérapie exerçant dans une résidence privée pour aînés doit être adéquatement protégé.

Tests de dépistage

Le gouvernement indique également dans son plus récent communiqué que « le personnel qui n’est pas adéquatement vacciné devra subir un minimum de trois tests de dépistage de la COVID-19 par semaine. Cette mesure était déjà en vigueur dans le réseau public, mais s’appliquera également dans le réseau privé. ». L’OPPQ ne détient aucune information quant aux modalités d’application de cette mesure.

Pour en savoir plus 

Consulter la liste des intervenants et des milieux concernés

Précisions à venir

Les ordres professionnels de la santé sont actuellement en communication avec le MSSS afin d’obtenir des clarifications sur le décret.

L’OPPQ tiendra ses membres informés.

Rappelons que la vaccination obligatoire de plusieurs catégories de travailleurs de la santé se fonde sur les recommandations des autorités de santé publique, à la suite de la commission parlementaire qui s’est tenue les 26 et 27 août dernier sur cette question.