Historique

Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec

À la suite de l’adoption du Code des professions en 1973, la Corporation professionnelle des physiothérapeutes du Québec (CPPQ) est formée. Les physiothérapeutes obtiennent alors leur titre réservé. La CPPQ vient ainsi remplacer l’association « Les physiothérapeutes de la province du Québec inc.», fondée en 1961. En 1994, avec la refonte du Code des professions, toutes les corporations professionnelles sont devenues des ordres professionnels. En 2003, les thérapeutes en réadaptation physique (T.R.P.) intégraient le système professionnel québécois en adhérant à l’Ordre des physiothérapeutes du Québec devenant alors l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec.

Système professionnel québécois

Le système professionnel québécois, tel qu’on le connaît aujourd’hui, s’est concrétisé en 1973 avec l’avènement du Code des professions et des institutions que cette loi créait. Le législateur confiait alors des responsabilités aux ordres professionnels par l’intermédiaire d’un système largement fondé sur le principe de l’autonomie des professions. Cependant, l’État ne pouvait ainsi déléguer sa responsabilité de protection du public sans mettre en place un mécanisme de surveillance et de contrôle. Pour superviser le système professionnel et veiller à ce que chacun des ordres accomplisse adéquatement son mandat de protection du public, il a institué un organisme gouvernemental autonome, l’Office des professions du Québec,  qui dispose d’un pouvoir d’intervention auprès des ordres et de recommandation auprès du gouvernement.

L’État s’est également assuré un contrôle sur le système en désignant un ministre spécifiquement responsable de l’application des lois professionnelles (fonction assumée par le ministre de la Justice). Finalement, il a donné aux ordres une voix collective en instituant le Conseil interprofessionnel du Québec.

Source : Office des professions du Québec