COVID-19 : Je suis un patient / Je suis un professionnel

Assouplissements COVID-19

Assouplissements COVID-19

En catégorie 1, est-ce que le thérapeute en réadaptation physique peut donner suite à une requête de physiothérapie émise par un autre professionnel que le médecin ou le physiothérapeute?

COVID-19 – Assouplissement concernant la catégorie 1 jusqu’à nouvel ordre

Précisions concernant la requête en physiothérapie et la prise en charge du patient en catégorie 1 lors d’identification de besoins en physiothérapie par le T.R.P. pendant un portrait fonctionnel (39.4):

Dans les milieux où les règles administratives le permettent, les T.R.P. peuvent identifier les besoins en physiothérapie et prendre en charge un client de catégorie 1 lorsqu’ils détiennent une requête provenant d’un professionnel de la santé autre que le médecin ou le physiothérapeute.

Bien que ces pratiques soient généralement implantées dans les CLSC, en CHSLD ainsi que pour les soins à domicile, chaque intervenant doit se renseigner auprès de son milieu pour connaître les règles en vigueur.

Par exemple, certains établissements peuvent avoir mis en place une ordonnance collective avec le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) permettant à certains professionnels d’identifier les besoins en physiothérapie (motif de référence) dans un cadre connu et restreint. D’autres établissements peuvent avoir établi une entente particulière avec les autorités compétentes.

Dans ce contexte, le T.R.P. œuvrant dans des milieux où une règle administrative le permet, peut:

  • recevoir une requête en physiothérapie pour un client de catégorie 1 provenant, par exemple d’un intervenant pivot
  • y donner suite en prenant en charge le client s’il détient également le diagnostic médical et des informations médicales pertinentes

Quel est le rôle du T.R.P. lors d’une évaluation assistée en téléréadaptation?

En temps de pandémie de COVID-19, l’OPPQ autorise l’évaluation assistée en téléréadapatation.

La téléassistance ou le téléconseil permet à un professionnel de la physiothérapie d’être assisté à distance par un autre professionnel de la physiothérapie dans sa prestation de service en présence du client.

Dans la situation où le physiothérapeute ne peut procéder à l’évaluation de son client en présentiel, il pourrait demander à un collègue T.R.P. d’effectuer certains tests physiques sous sa supervision virtuelle.

Le physiothérapeute demeure cependant le professionnel responsable de l’évaluation du client (p. x., choix des tests et déroulement, analyse).

Le thérapeute en réadaptation physique a-t-il besoin de préalables lorsqu’il intervient dans un contexte d’information, de promotion de la santé et de prévention des maladies et des accidents?

Le T.R.P. peut agir sans préalables à l’intérieur de son champ d’exercice lorsqu’il s’agit d’information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents, comme spécifié à l’article 39.4 du Code des professions.

Par exemple, un T.R.P. peut intervenir de façon ponctuelle en prodiguant des conseils ou en proposant une solution dans le but de sécuriser une personne et de prévenir un accident grave ou l’aggravation de sa condition.

Toutefois, dans le cas où la condition d’un client nécessite une investigation ou un suivi thérapeutique en physiothérapie, le T.R.P. doit aussitôt référer cette personne au médecin ou au physiothérapeute.

COVID-19 – Assouplissement concernant la catégorie 1 jusqu’à nouvel ordre:

Pendant la période de pandémie de COVID-19, les T.R.P. qui détiendront une requête en physiothérapie pourront identifier les besoins de physiothérapie et prendre en charge la clientèle de catégorie 1 si les préalables requis sont présents au dossier du client:

  • un diagnostic médical qui indique, s’il y a lieu, le type de structure atteinte
  • les informations médicales pertinentes

Est-ce que le thérapeute en réadaptation physique peut établir la liste de problèmes à partir des objectifs de traitement?

Le T.R.P. ne peut prendre la responsabilité d’établir par déduction une liste de problèmes à partir des objectifs de traitement fournis par le référent.

COVID-19 – Assouplissements en catégorie 2 jusqu’à nouvel ordre:

Pendant la pandémie de COVID-19, il n’est pas nécessaire en catégorie 2 que le T.R.P. détienne la liste de problèmes s’il dispose des objectifs de traitement.

Dans ce contexte, le T.R.P. pourra intervenir s’il détient une liste de problèmes ou des objectifs de traitement auprès d’un patient présentant une atteinte orthopédique ou rhumatologique, entraînant ou non des symptômes neurologiques, qui n’interfère pas sur le processus de croissance.

Le T.R.P. doit tenir compte des nouveaux problèmes ou objectifs de traitement qu’il identifie lors de sa collecte de données évaluatives ou en cours de traitement. Il doit aviser le référent si ces problèmes modifient l’évolution favorable de la condition.

De quelle façon le thérapeute en réadaptation physique peut-il contribuer à la liste de problèmes en catégorie 2?

Lorsque le thérapeute en réadaptation physique détient les préalables, sa contribution à la liste de problèmes peut se faire de différentes façons. Il peut, par exemple, effectuer des tests standardisés et des bilans afin de documenter les problèmes préalablement identifiés par le référent.

Nouveaux problèmes en lien avec la raison de la consultation

Advenant le cas où le T.R.P. identifie de nouveaux problèmes en lien avec la raison de consultation, il doit utiliser son jugement professionnel pour décider s’il est pertinent de communiquer ou non avec le référent avant d’intervenir sur ces nouveaux problèmes. Dans tous les cas, il doit s’assurer de travailler conjointement avec le référent pour déterminer la suite de la démarche thérapeutique. En tout temps, même si elle n’est pas identifiée dans la liste de problèmes, la douleur peut être traitée par le T.R.P.

Nouveaux problèmes sans lien avec la raison de la consultation

Advenant le cas où le T.R.P. identifie de nouveaux problèmes qui ne sont pas en lien avec la raison de consultation, il doit diriger le client vers un médecin ou un physiothérapeute avant de procéder à une intervention thérapeutique en physiothérapie quant à ce nouveau problème. Toutefois, il peut intervenir de façon ponctuelle en conseillant ou en intervenant succinctement de façon à soulager ou à sécuriser le client avant de le diriger vers le référent.

COVID-19 – Assouplissements en catégorie 2 jusqu’à nouvel ordre:

Pendant la pandémie de COVID-19, il n’est pas nécessaire en catégorie 2 que le T.R.P. détienne la liste de problèmes s’il dispose des objectifs de traitement.

Dans ce contexte, le T.R.P. pourra intervenir s’il détient une liste de problèmes ou des objectifs de traitement auprès d’un patient présentant une atteinte orthopédique ou rhumatologique, entraînant ou non des symptômes neurologiques, qui n’interfère pas sur le processus de croissance.

Le T.R.P. doit tenir compte des nouveaux problèmes ou objectifs de traitement qu’il identifie lors de sa collecte de données évaluatives ou en cours de traitement. Il doit aviser le référent si ces problèmes modifient l’évolution favorable de la condition.

Chargement des résultats
Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.