Diplômé(e) à l’extérieur du Canada

L’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ) répond à un nombre croissant de demandes de candidats diplômés à l’extérieur du Canada souhaitant obtenir un permis d’exercice de la physiothérapie. Pour exercer la profession de physiothérapeute (pht) ou de thérapeute en réadaptation physique (T.R.P.) au Québec, un candidat doit déposer une demande d’équivalence de diplôme et de formation.

Rappelons que cette section ne s’adresse pas aux candidats masseurs-kinésithérapeutes diplômés en France. Pour obtenir plus d’information à ce sujet, cliquez ici.

Qu’est-ce que la physiothérapie, le physiothérapeute et le thérapeute en réadaptation physique ?

La physiothérapie se définit au Québec comme une discipline de la santé de première ligne intervenant dans les domaines de la prévention et de la promotion de la santé, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologique, musculosquelettique et cardiorespiratoire de la personne.

La physiothérapie est pratiquée au Québec par deux catégories de professionnels, dont les champs d’activités sont réglementés par le Code des professions du Québec, ce qui rend obligatoire l’obtention d’un permis d’exercice. Ce permis est délivré par l’OPPQ aux candidats qui respectent les critères d’obtention.

Les seuls professionnels de la physiothérapie reconnus par le système québécois sont le physiothérapeute et le thérapeute en réadaptation physique. Pour porter l’un de ces deux titres professionnels, il faut être membre de l’OPPQ.

Le physiothérapeute

Le physiothérapeute a une formation universitaire de niveau maîtrise. Il occupe tout le champ de la physiothérapie et peut être consulté en accès direct, ce qui signifie que le client n’a pas besoin de référence ou d’ordonnance médicale pour le consulter.

Le thérapeute en réadaptation physique (T.R.P.)

Le thérapeute en réadaptation physique a une formation collégiale (3 ans). Il a besoin de l’évaluation du physiothérapeute ou encore d’un diagnostic médical et d’information pertinente sur la condition d’un client avant de pouvoir intervenir. La profession de thérapeute en réadaptation physique existe uniquement au Québec.

Cliquez sur les liens suivants pour obtenir plus d’information concernant la physiothérapie et ses professionnels :

Quel est le processus pour obtenir une demande d’équivalence ?

Afin d’obtenir une demande d’équivalence de diplôme et de formation, le candidat devra présenter plusieurs documents à l’Ordre et s’acquitter des frais afférents, soit la somme de 747,34 $ (taxes incluses). La demande sera alors analysée par le comité d’admission de l’OPPQ selon la scolarité et l’expérience du candidat dans le domaine de la physiothérapie.

À la suite des recommandations du comité d’admission, la demande sera présentée au comité exécutif de l’OPPQ, qui prendra la décision (accorder l’équivalence, l’accorder en partie, ou la refuser) et décidera des conditions à remplir pour l’obtention de l’équivalence (formation de mise à niveau). Le résultat de la demande sera ensuite acheminé au candidat.

Comment faire une demande d’équivalence ?

La demande d’équivalence de diplôme et de formation doit contenir tous les documents suivants, en français ou en anglais :

Votre demande doit être acheminée par la poste ou par courriel au service de l’admission de l’Ordre.

Comment s’effectue l’analyse de la demande d’équivalence ?

L’analyse de la demande d’équivalence est effectuée par le comité d’admission de l’Ordre. Il se réunit de 4 à 5 fois par année.

L’analyse se fait en deux étapes : d’abord l’évaluation de la scolarité, ensuite l’analyse de l’expérience professionnelle du candidat. La scolarité est évaluée en fonction des diplômes soumis, du dossier étudiant et du contenu (descriptif) des cours suivis. L’expérience est évaluée à l’aide du bilan soumis, du CV et de tout autre document servant à faire valoir les acquis professionnels du candidat.

Il est possible qu’à la suite de la première analyse, l’équivalence ne puisse être confirmée. Le candidat devra alors faire l’objet d’une évaluation de compétence pour déterminer les conditions de sa mise à niveau (formation).

Quoi faire en cas de désaccord avec le résultat de l’analyse de la demande ?

Une fois informé du résultat de sa demande d’équivalence, le candidat peut, dans un délai réglementaire de 30 jours, demander la révision de la décision. Pour ce faire, il doit apporter des éléments nouveaux susceptibles d’influencer le comité de révision. Ce comité, mis en place pour l’occasion, est formé de trois membres qui ne siègent pas au comité d’admission ni au comité exécutif.

À la suite de la demande de révision et en cas de différend, le candidat peut avoir recours au Commissaire aux plaintes en matière de reconnaissance des compétences professionnelles de l’Office des professions du Québec. Ce dernier reçoit et examine les plaintes contre un ordre professionnel concernant la reconnaissance des compétences professionnelles, et transmet à cet ordre les recommandations qu’il juge utiles.

Dans quel établissement puis-je aller pour remplir les conditions requises pour obtenir une équivalence ?

Pour un thérapeute en réadaptation physique

Pour obtenir une équivalence en tant que thérapeute en réadaptation physique, la prescription de l’Ordre peut se faire dans un cégep offrant le programme de technique de réadaptation physique (techniques de physiothérapie).

Actuellement, seul le Cégep Marie-Victorin offre un programme uniquement réservé aux candidats formés hors Québec ayant reçu une prescription de l’Ordre. Pour obtenir plus d’information, cliquez ici

Pour un physiothérapeute

Pour obtenir une équivalence en tant que physiothérapeute, la prescription peut s’exécuter dans une université québécoise offrant le programme de physiothérapie. Cependant, seules l’Université de Montréal (en français) et l’Université McGill (en anglais) offrent un programme uniquement destiné aux candidats formés hors Québec ayant reçu une prescription de l’Ordre. Pour obtenir plus d’information, consultez les liens suivants :

Pour en savoir plus

Pour obtenir plus de détails concernant la marche à suivre pour faire une demande d’équivalence, nous vous invitons à consulter le Guide à l’intention des candidats formés à l’extérieur du Canada souhaitant pratiquer la physiothérapie au Québec. Vous pourrez aussi y trouver et télécharger l’ensemble des documents essentiels à la préparation de votre demande d’équivalence.

Pour en apprendre davantage sur les règlements et autres aspects de votre future profession, nous vous invitons à vous rendre dans la section Membre.

Pour toute question, communiquez par courriel avec M. Uriel Pierre, coordonnateur à l’admission de l’OPPQ, à upierre@oppq.qc.ca.

 

AUTRES SUJETS D’INTÉRÊTS

L’examen de français du gouvernement est-il obligatoire pour avoir un permis ?

Au Québec, la langue officielle est le français (Charte de la langue française, art. 35).

Si vous avez étudié dans une langue autre que le français, vous devez fournir une preuve de connaissance de la langue française conforme aux exigences de l’Office québécois de la langue française (OQLF) avant d’obtenir un permis.

La Charte reconnaît qu’une personne a déjà cette connaissance si :

  • Elle a étudié pendant au moins trois ans, à temps plein, dans un établissement d’enseignement secondaire ou postsecondaire qui donne l’enseignement en français (école secondaire, université).
  • Elle a réussi les examens de français langue maternelle de la quatrième ou de la cinquième année du secondaire au Québec.
  • Elle a obtenu un diplôme d’études secondaires au Québec, à compter de l’année scolaire 1985-1986.

Si vous ne remplissez pas l’une de ces conditions, vous devez obtenir une attestation délivrée par l’Office québécois de la langue française (OQLF) ou détenir une attestation jugée équivalente par le gouvernement.

Les autres examens de français, tels que le test de français international (TFI), ne sont pas acceptés pour l’obtention du permis régulier.

Quelle est la situation de l’emploi au Québec ?

La situation de l’emploi au Québec varie annuellement. Elle est tributaire de la demande de services d’une région à l’autre du Québec ainsi que des priorités du gouvernement en matière de main-d’œuvre dans le secteur public.

En effet, les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique peuvent travailler aussi bien dans le secteur public, qui est financé par l’État (hôpitaux, centres spécialisés, etc.), que dans le secteur privé (exercice libéral ou en cabinet).

Pour obtenir plus d’information sur la situation de l’emploi et aussi sur les salaires des professionnels, nous vous invitons à consulter les sites suivants :

Est-il possible d’avoir un remboursement des frais d’étude de dossier ou d’examen de compétences ?

Le directeur et secrétaire général de l’Ordre autorise habituellement la fermeture du dossier et le remboursement partiel des frais lorsque son analyse par le comité d’admission n’a pas encore été faite. La partie retenue dépend de l’état d’avancement du traitement de votre dossier en interne. Cependant, une fois l’analyse du dossier effectuée par le comité d’admission, les frais ne sont plus remboursables.

En ce qui concerne les évaluations de compétences, les frais ne sont également pas remboursables.

Je désire interrompre ma démarche d’équivalence. Que dois-je faire pour fermer mon dossier ?

Pour fermer votre dossier, vous devrez en faire officiellement la demande en nous expédiant une lettre signée. Vos documents vous seront alors retournés.

En combien de temps pourrai-je obtenir mon permis (en comptant ma demande d’équivalence) ?

Le délai varie selon le dossier de chacun. Le traitement d’une demande d’équivalence se fait à l’intérieur de huit semaines à la suite de son analyse par le comité d’admission de l’Ordre. Ce délai peut s’allonger si le candidat doit faire l’objet d’une évaluation de compétence. Finalement, il faut considérer que la mise à niveau peut durer jusqu’à 15 mois.

Je désire m’inscrire. Quelle catégorie de cotisation choisir dans l’avis de cotisation si je n’ai pas encore trouvé un emploi ?

En situation de recherche d’emploi, nous vous suggérons de choisir la catégorie « Membre régulier en milieu privé/public » avec l’assurance de l’Ordre. De cette façon, vous êtes libre de travailler dans un établissement dans le secteur privé ou public. Lors du renouvellement de la cotisation annuelle (février-mars), vous serez en mesure de choisir la catégorie qui reflète votre situation selon le type d’emploi que vous occupez.

Est-il possible d’avoir un remboursement des frais de cotisation si je n’ai pas travaillé à temps plein ?

Il n’existe pas de catégorie de cotisation pour une période temporaire ou pour un emploi à temps partiel. L’année d’inscription débute le 1er avril et se termine le 31 mars de chaque année.

Comment vais-je recevoir mon numéro de permis ?

Vous recevrez votre numéro de permis par courriel. Par la suite, vous recevrez par la poste une enveloppe contenant des documents pour consultation, votre permis de pratique ainsi que votre carte de membre et vos reçus d’impôts.