Équitation et prévention des blessures : 7 astuces pour les enfants et les débutants

Sports |

Équitation et préventions des blessures

Votre enfant a développé une passion pour le cheval et veut devenir cavalier ? Vous débutez dans ce sport et rêvez de longues balades dans la nature ? Pourtant, vous entendez de nombreux propos au sujet de l’équitation et de ses risques…

Certes, il existe des risques de blessures lorsqu’on pratique l’équitation, mais certaines habitudes préventives peuvent considérablement les diminuer. La physiothérapeute et cavalière Émilie Chabot vous propose ici 7 astuces pour vous aider, vous et votre enfant, à limiter les risques de blessures et de profiter de cette activité en toute sécurité !

La prévention : la clé du succès

En équitation, les blessures les plus fréquentes sont principalement dues aux chutes et à la manipulation du cheval . Les commotions cérébrales, les entorses, les fractures ou encore les morsures sont autant de blessures qui peuvent survenir lors de cette activité. Elles dépendent directement de votre comportement à côté et sur votre cheval. Il est donc évident que la prévention demeure le meilleur moyen de limiter ces risques de blessures. Une personne avertie et un comportement prudent demeurent les meilleurs atouts dans la pratique de ce sport aux nombreux atouts !

Astuces pour les jeunes cavaliers et les débutants

Astuce 1 : porter une bombe (un casque)

Dans le domaine de l’équitation, le casque s’appelle une « bombe ». Le port de cet accessoire est primordial, quel que soit votre niveau ou la discipline que vous pratiquez. Bien qu’il ne soit pas toujours obligatoire pour les adultes dans les centres d’équitation, il doit toujours être utilisé par les enfants. Le port de la bombe limite la gravité des blessures en cas de chute.

Astuce 2 : être toujours encadré

Que vous débutiez ou soyez amateur d’équitation, il est important de toujours avoir une certaine supervision lorsque vous pratiquez votre activité. Même si vous n’avez pas toujours un moniteur à vos côtés, il est recommandé qu’il y ait toujours une personne responsable non loin du lieu où vous montez à cheval. Celle-ci peut intervenir en cas d’accident ou de chute.

Des études ont démontré que le risque de blessures est plus élevé en pratique privée non encadrée qu’en centre supervisé. Concrètement, 56 % des blessures référencées lors de la pratique de l’équitation surviennent dans un cadre privé alors que 23 % d’entre elles ont lieu lors d’une pratique supervisée.

Pour les débutants et les enfants, l’encadrement est primordial. Il permet aux cavaliers de développer un bon comportement envers leur cheval, mais aussi d’améliorer leur technique. De plus, un entraîneur est en mesure d’observer les mouvements du cheval et les actions du cavalier. Il sera donc capable de voir si tout se passe bien avec l’animal. Un cheval agité ou une mauvaise communication entre l’animal et son cavalier peuvent augmenter les risques de chute. Si l’entraîneur remarque une situation anormale ou un comportement dangereux, il sera capable de vous donner les bons conseils pour limiter les risques.

Si votre enfant ou vous-même pratiquez le saut d’obstacles, la supervision est également indispensable. Dès que vous augmentez la vitesse, le risque de blessure est plus important et il faut donc avoir une personne présente à vos côtés.

Connaissez-vous la certification Équi-Qualité  ?

Cette certification est accordée par Cheval Québec et implique le respect de plusieurs critères et exigences concernant les installations où se pratique l’équitation. Elle permet ainsi d’avoir un lieu sécuritaire où les cavaliers de tous niveaux peuvent pratiquer leur sport dans les meilleures conditions. Elle garantit également le bien-être du cheval au sein des installations dans lesquelles il évolue. Cette certification couvre également les personnes qui donnent les cours d’équitation et encadrent les cavaliers. Elle leur permet d’être assurées en cas d’accident.

Astuce 3 : entretenir l’équipement

Lorsque vous ou votre enfant pratiquez l’équitation, l’entretien de votre équipement et de celui du cheval (selle, bride, bombe, etc.) est primordial. Il est important de vérifier l’état de l’équipement avant chaque séance afin d’éviter qu’il ne se casse lorsque vous serez à cheval. L’état de la bombe est également très important afin qu’elle reste efficace et vous protège en cas de chute.

De plus, vous devez avoir un bon équipement adapté pour limiter vos risques de blessures, mais aussi profiter de votre activité. Optez pour un équipement spécialisé pour l’équitation, évitez les chaussures de ville ou les pantalons légers.

Astuce 4 : apprendre à chuter

Les personnes qui pratiquent l’équitation chuteront peut-être un jour. C’est pour cette raison qu’il est important d’apprendre à chuter afin de limiter la gravité de l’impact. Évitez de vous laisser tomber d’un bloc et essayez plutôt de rouler au sol. Aussi, évitez d’utiliser vos poignets pour amortir la chute ; utilisez plutôt les avant-bras.

Astuce 5 : respecter les règles de sécurité près du cheval

Même s’il est docile, un cheval reste un animal qui peut avoir des réactions imprévisibles. Il est donc important d’observer certaines règles de sécurité lorsque vous ou votre enfant entrez en contact avec lui.

  • Si vous devez passer derrière le cheval, éloignez-vous le plus possible. Si vous ne pouvez pas vous éloigner, restez très près du cheval afin qu’il n’ait pas assez d’espace pour faire un mouvement avec ses membres postérieurs (pattes arrière).
  • Lorsque vous arrivez près d’un cheval, annoncez-vous afin d’éviter de le surprendre. Ce sont souvent les réactions de peur et de surprise du cheval qui peuvent blesser le cavalier. N’hésitez pas à toucher doucement le cheval et à lui parler.
  • Vérifiez votre environnement et observez votre cheval. Le cheval est sensible à son environnement, aux bruits qui l’entourent, aux mouvements, aux odeurs, etc. Ses réactions dépendent souvent de tout cela. Voilà pourquoi il faut toujours rester attentif afin de prévoir les réactions de votre animal.
  • Attachez toujours votre cheval lorsque vous le préparez, même si vous êtes dans son box.
  • N’enroulez jamais la longe (la laisse qui permet d’attacher le cheval) autour de votre main. Vous risqueriez de vous faire traîner par l’animal s’il venait à faire un mouvement brusque.
  • Évitez de manipuler un cheval qui n’est pas de votre niveau. Chaque cheval possède son caractère et il est possible que certains animaux soient plus réactifs que d’autres. Si vous avez peur du cheval ou que vous êtes trop impressionné, n’hésitez pas à le dire à votre moniteur.
  • Évitez de donner à manger directement avec votre main. Il est préférable d’utiliser un seau ou un contenant afin de nourrir un cheval. Si vous n’avez pas le choix, laissez toujours votre main bien à plat afin qu’elle vienne se placer contre la bouche du cheval.
  • Ne laissez jamais un enfant seul avec un cheval, même s’il s’agit d’un poney. Un cheval est un animal imprévisible et, même si votre enfant est habitué à cet animal, il n’est pas recommandé de le laisser seul avec lui.

Astuce 6 : respecter les règles de sécurité à cheval

Lorsque vous êtes à cheval, certaines règles de sécurité sont également à prendre en considération pour limiter les risques de blessures.

  • Écoutez les conseils de votre moniteur et choisissez un cheval de votre niveau. Le choix du cheval ne se fait pas en fonction de sa taille ou encore de sa couleur. Chaque cheval ayant son tempérament et sa force, il est important que le cavalier ait le niveau nécessaire pour travailler et s’entendre avec l’animal. Il est important de suivre les conseils de votre moniteur qui connaît votre niveau et saura vous proposer le bon cheval.
  • Ne montez pas à cheval seul ou veillez à prévenir quelqu’un de votre activité. Il est toujours important d’être supervisé, surtout lorsqu’on débute ou que l’on est enfant. Les adultes qui souhaitent pratiquer l’équitation en toute liberté doivent toujours prévenir quelqu’un de leur entourage. En cas d’accident, cette personne pourra rapidement intervenir.
  • Soyez attentif à votre environnement, comme lorsque vous êtes à côté de votre animal.
  • Évitez d’enfoncer complètement votre pied dans l’étrier. Cette façon de faire n’est pas recommandée, car vous risqueriez de rester bloqué dans l’étrier en cas de chute et de vous faire traîner. Placez le bout du pied dans l’étrier et maintenez votre talon vers le bas. Pour un enfant, privilégiez un étrier très large qui empêchera le pied de bloquer ou un étrier muni d’une butée qui empêche le pied d’aller trop loin (comme en équitation western).
  • Informez-vous du protocole en cas de chute et particulièrement en cas de commotion cérébrale. La plupart des centres d’équitation ont le leur. Il est donc important d’en prendre connaissance et de bien suivre ces règles.

Astuce 7 : apprendre à écouter son corps

En équitation comme dans la plupart des sports, il est important d’écouter son corps. Si vous ressentez de la douleur quand vous êtes à cheval ou à la fin d’une séance, laissez à votre corps le temps de se remettre. N’hésitez pas à questionner votre enfant lorsqu’il est à cheval ou à la fin de la séance afin d’avoir ses impressions.

De plus, même si vous avez tendance à croire lors de l’apprentissage de cette discipline que c’est seulement le cheval qui travaille, rappelez-vous que votre corps est en mouvement et travaille tout au long de la séance. De ce fait, il est recommandé de prendre son temps pour apprendre cette discipline et de rester attentif aux signaux du corps. Vous éviterez ainsi les blessures de surutilisation.

Équitation et physiothérapie

Les professionnels de la physiothérapie jouent un rôle important auprès des cavaliers, quel que soit leur âge. Ils peuvent vous aider à déterminer d’où proviennent vos douleurs et quel mouvement en est la cause. Vous pourrez alors améliorer votre pratique et limiter les risques de blessures plus graves.

Le professionnel de la physiothérapie est également très présent lorsqu’on parle de traitement des blessures, quelles qu’elles soient. Vous pouvez consulter un professionnel de la physiothérapie au sujet d’une commotion cérébrale, d’une fracture ou encore de douleurs aux hanches ou aux poignets. En plus de mettre en place votre traitement, celui-ci vous accompagne également dans la reprise de votre activité. N’hésitez donc pas à faire appel à ses précieux conseils.

Émilie Chabot a d’abord été reçue thérapeute en réadaptation physique en 2011, puis a poursuivi ses études pour devenir physiothérapeute. Elle décroche son diplôme en 2015 et commence immédiatement à pratiquer sa profession en clinique privée. Aujourd’hui, elle côtoie une clientèle très variée au sein de la clinique Physio Extra Lachenaie. Cavalière aguerrie, elle pratique l’équitation depuis plus de 15 ans et possède son propre cheval depuis 11 ans.

Équitation et physiothérapie : Émilie Chabot

La physiothérapeute Émilie Chabot et sa jument

Références bibliographiques

  • Wolyncewicz, G.E.L., C.S. Palmer, H.E. Jowett, J.M. Hutson, S.K. King et W.J. Teague. « Horse-related injuries in children — unmounted injuries are more severe: A retrospective review », Injury, 2017, vol. 48, no 12.
  • Bier, G., M.N. Bongers, A. Othman, J.M. Hempel, V. Vieth, W. Heindel, U. Ernemann et M.C. Burg. « Impact of helmet use in equestrian-related traumatic brain injury: a matched-pairs analysis », British
  • Journal of Neurosurgery, en ligne, décembre 2017.
    Theodore, J.E., S.G. Theodore, K.A. Stockton et R.M. Kimble. « Paediatric horse-related trauma », Journal of Paediatrics and Child Health, 2017, vol. 53, no 6.

Retour à tous les articles »

Veuillez noter que les informations proposées dans cet article représentent les opinions de professionnels de la physiothérapie reconnus pour leur expérience et leurs compétences dans le domaine. Ces propos ne doivent cependant pas être considérés comme une position officielle de l’Ordre sur un sujet donné.

Si vous souhaitez participer à la réalisation d’un de nos prochains articles de blogue, nous vous invitons à nous écrire à communications@oppq.qc.ca.

Vous pourriez également être intéressé par: